• La Brigade Anti-Plènozas.

    - Benjamin -

    J'étais un peu nerveux à l'idée que Milo vienne à la maison, je n'avais jamais invité de copains avant, bon il fallait dire qu'on n'avait pas non plus les moyens pour des lits supplémentaires, maintenant ça va mieux. Comme il n'était jamais venu avant, la première chose qui le fascina fut Noireaude et Docteur.

    La brigade Anti-Plènozas.

    - Hé c'est vachement cool c'est quoi ?

    - Une plante vache.

    - Et c'est quoi le petit gâteau ? Je crois qu'elle m'aime bien !

    - Euh... ouais en quelque sorte mais ça veut surtout dire qu'elle trouve que tu as bon goût... genre casse croûte tu vois ... ?

    - ... euh... bon on va à l'intérieur ?

    Je lui ai fait un petit tour rapide de la maison, histoire qu'il puisse trouver les toilettes en cas d'urgence, et on a terminé par la chambre.

    La brigade Anti-Plènozas.

    Il a pas manqué me donner ses impressions :

    - Ben c'est petit dis donc ! Et t'as pas beaucoup de jouets... vous dormez tous dans la même pièce ?

    - Ouais, papa a dit que les chambres individuelles, ce sera après notre passage à l'adolescence. Et donc toi, tu dors ici !

    - Hun-hun, bon, on joue ?

    La brigade Anti-Plènozas.

    En fait plutôt que jouer on a surtout parlé, quand j'aurais de nouveau le droit de voir mes copains en dehors de la maison, je m'disais que ça pourrait être sympa d'aller attraper des grenouilles au parc, pas pour refaire une bêtise hein, mais parce que c'était rigolo. En plus y'avait un vaisseau spatial alors je pouvais inviter les autres. Ensuite on a rejoint Clémentine pour jouer au robot méga-destructeur, puis papa nous a appelé en bas pour manger.

    La brigade Anti-Plènozas.

    Évidemment papa a tenté d'engager la conversation, genre avec des questions sur l'école, les adultes de toute façon ne savent que parler de l'école et de l'avenir. Milo ça l'a pas gêné, même s'il s'est bien gardé de parler de nos farces, et heureusement. Il était un peu moins bavard que tout à l'heure, et j'espérais qu'il ne se sente pas mal à l'aise. Bon, le sujet a vite dérivé sur Clémentine qui nous racontait sa nouvelle collection de bidules ramassés un peu partout qu'elle avait débutée.

    La brigade Anti-Plènozas.

    Ensuite c'est maman qui s'est accaparée la conversation, son nouveau livre je crois, j'ai pas tout-tout suivi, enfin du coup elle a parlé pendant tout le reste du repas, 'fin c'est maman quoi. En fait je crois qu'y a que Mélissa qui suivait, genre elle fait semblant de manger toute seule dans son coin, mais en vrai elle écoute vachement ce qu'on dit. Du coup ça surprend quand elle dit un truc en rapport.

    Le repas s'est terminé et on a un peu regardé la télé toute neuve du salon, pendant que Mélissa lisait un livre dans son coin. J'pige pas pourquoi elle trouve pas ça super cool les images animées mais elle elle dit qu'elle voit et ressent plus de choses dans les livres qu'on en verra jamais sur un petit écran. Si ça lui convient hein...

    La brigade Anti-Plènozas.

    C'est fou comme une série de Casi-miro et Hip-hip-hip ça vous captive tout un public...

    La brigade Anti-Plènozas.

    Papa est ensuite venu nous rappeler qu'il fallait quand même aller nous coucher. Bon j'avoue on a discuté encore un peu sur le lit, et vu que notre chambre est juste à côté de la leur ben là il s'est un peu énervé et on a fait dodo vite-fait.

    Le lendemain on a profité de la matinée pour jouer un peu sur l'échelle horizontale.

    La brigade Anti-Plènozas.

    Après il a dû rentrer chez lui, papa a proposé de le raccompagner vu que ses parents "pouvaient pas" venir le chercher mais Milo a dit qu'il se débrouillait et qu'il prendrait le bus. Il n'a pas ajouté grand chose alors je ne sais pas s'il a apprécié la soirée. J'espère quand même, j'aimerais trop que Milo puisse avoir une vraie famille lui aussi...

    - Clémentine -

    Je crois que je n'ai jamais eu autant hâte d'aller à l'école... et ce n'est pas parce que ça fait seulement deux jours que je dis ça ! Milo a invité son copain vendredi soir, et ensuite moi tout le week end je suis partie en vadrouille. Papa était tout rouge en me voyant rentrer à 23 heures le soir, toute crottée et des bidules pleins les poches. Il a essayé de me faire un sermon comme quoi c'était dangereux de sortir toute seule comme ça, que j'aurais dû au moins les appeler gna gna gna... et avec quel portable s'il-vous-plaît ? Bref j'ai plus trop écouté quand il a commencé à dériver sur les personnes qui offraient des bonbons aux enfants dans la rue, j'avais trop faim et j'étais claquée. J'ai essayé de récidiver le dimanche, mais bizarrement papa me surveillait de très très près, alors non seulement j'ai été contrainte de faire mes devoirs, mais en plus j'ai pas pu aller jouer dehors, une "punition" qu'il dit. Mais ça m'embête moi ! Enfin apparemment c'est le but d'une punition aussi...

    Bref je suis arrivée à l'école et j'ai à peine écouté en classe, trop occupée à échafauder des plans sur la façon dont j'allais remettre le Plènozas à sa place, et comme il faut. D'abord, il me fallait une équipe de choc ! Alors j'ai sympathisé avec ma voisine...

    La brigade Anti-Plènozas.

    Elle s'appelle Stellie Scott, et elle aime les jeux vidéos, mais genre de guerre quoi ! Moi j'ai essayé de piquer l'ordi à maman pour jouer à Col of Titi mais je me suis fait attrapée avant... mais bon elle aime la baston donc c'est cool ! Même si c'est de la baston pixelisée. Évidemment il m'a suffit de parler des Plènozas pour qu'elle soit tout à fait d'accord avec moi sur le fait qu'ils étaient vraiment les fléaux de l'école. Sauf peut-être Léonard qu'était un peu plus sympa, mais moi ch'ais pas qui c'est alors m'en fou pour l'instant.

    La brigade Anti-Plènozas.

    A la récré j'ai profité du bateau pirate pour recruter quelqu'un d'autre. Vous connaissez déjà Daniella (Caliente-)Lewis (la fille à la barre), vu qu'elle est plus grande elle aurait été utile mais elle n'a pas voulu venir, elle dit qu'on va s'attirer des ennuis et qu'elle de toute façon elle a déjà Killian pour la tirer d'affaire en cas de souci. Je l'ai traité de lâche et on s'est un peu disputé, puis après on a été interrompu par le garçon à la casquette que vous voyez là. Alors lui il s'appelle Equality Lee, et il était trop partant pour embêter les Plènozas, après il a commencé à délirer sur des plans d'enlèvement d'alien ou d'engagement d'un magicien pour faire disparaître Christian, sauf que c'est pas possible ça, alors ça a été refusé net. Ici c'est moi la chef de toute façon !

    La brigade Anti-Plènozas.

    J'ai aussi fait la connaissance de Joris Zeste, c'est le fils d'une célérité du coin, mais le pauvre a perdu sa maman. En tout cas il a le même talent d'orateur que son papa, mais sans les blagues pas drôles, à mon avis il va m'être utile celui-là !

    La brigade Anti-Plènozas.

    Ma dernière recrue est aussi mon atout le plus précieux. C't'une fille un peu bizarre, habillée presque tout en noir et qui reste tout le temps dans son coin. J'l'ai remarquée parc'que ma grande sœur est du même genre super discret qu'on remarque pas du tout. Vous le voyez venir l'espion de choc ? Non ? Moi si ! 'Fin bon la différence avec ma sœur c'est qu'elle elle est plutôt du genre regard dans le vague et y parait qu'elle parle toute seule aussi, mais ça c'est p't'êt' que des mensonges pour l'embêter alors j'm'avance pas trop. Enfin y a plus important, et je vous le donne en mille, il s'agit de Sarah Gothik ! Gothik ! Et ouais même moi je sais qui c'est les Gothik, bon d'accord je sais juste qu'ils sont méga riches, méga bizarres et qu'y vivent à Willow Creek mais c'est déjà pas mal non ? Bref, elle, même les fils Plènozas se risqueraient pas à lui chercher des noises, la différence avec eux c'est qu'elle la ramène pas avec sa maison à deux millions de simflouz ! Vous le voyez maintenant mon as de pique ?

    La brigade Anti-Plènozas.

    Elle est pas super cool mon équipe de choc ? 'Fin bon on n'allait pas faire nos réunions dans le couloir tous les jours, c'est pas discret-discret. Alors il nous fallait un Q.G. !

    La brigade Anti-Plènozas.

    Bon, c'est pas la grande cache secrète et tout, mais on n'a pas trouvé mieux. On s'est placé dans le dortoir pour la sieste, évidemment on n'y va pas aux heures où on nous oblige à dormir, 'faut pas rêver ! L'avantage c’est que la salle est juste à côté de celle des jeux, du coup si jamais un adulte nous voit et nous demande ce qu'on trafique là on n'a qu'à lui dire qu'on va dans la salle de jeux. Et comme ça quand on en a fini avec nos supers réunions de la mort qui tuent, on peut s'amuser aussi ! Bref on se met dans ce coin pour discuter des plans, y'a rarement quelqu'un pour débarquer, et on peut planquer ce qu'on veut dans Gros Nounours personne trouvera !

    Vu que maintenant j'avais une bande trop classe, ben on s'est donné un nom encore plus classe : la Brigade Anti-Plènozas, ça en jette nan ? Bon évidemment on le hurle pas dans les couloirs quoi, on utilise B.A.P., même que les autres comprennent rien quand on utilise les initiales, c'est trop drôle de savoir un truc qu'ils savent pas ! Enfin, pour en revenir à Plènozas, j'avais tout prévu !

    La Brigade Anti-Plènozas.

    L'idée, c'est de faire en sorte qu'il ne tyrannise plus personne, on est un peu comme des super héros super secrets qui protègent l'école quoi ! Du coup il faut bien le surveiller et surtout pas le lâcher d'une semelle !

    La Brigade Anti-Plènozas.

    Et dès qu'il commence à enquiquiner un élève, on sort tous de not' cachette et on va à son encontre.

    La Brigade Anti-Plènozas.

    On n'a rien besoin de dire, il suffit juste d'être plusieurs ! Et Benji a trop raison, Christian l'ouvre beaucoup mais il a rien dans l'pantalon, dès qu'il se sent un poil oppressé il prend la fuite !

    La Brigade Anti-Plènozas.

    On démonte tous ses petits traffics un à un, la plupart du temps on prévient la maîtresse pour qu'elle vienne le remettre à sa place, mais une fois Stellie a fait semblant de se prêter au laisser passer et lui a remis une grenouille pleine de vase dans la main. Vous auriez entendu le cri de fille qu'il a poussé et sa tête de revenant, j'ai jamais autant rigolé !

    La Brigade Anti-Plènozas.

    Maintenant il sait qu'on l'a dans le collimateur, mais il peut rien faire parce qu'on ne l'agresse pas non plus, il est pieds et poigs liés, et ça fait plaisir à voir ! Nous on s'amuse bien alors on risque pas de relâcher la pression, fallait pas jouer au plus malin !

    La Brigade Anti-Plènozas.

    Il en jette not' groupe nan ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :